Les cinq raisons les plus fréquentes pour lesquelles les locataires déménagent (et comment les éviter!)

19 février 2018

Si vous êtes propriétaire d’immeuble, vous désirez probablement que vos locataires restent le plus longtemps possible dans vos appartements. Or, il arrive que pour diverses raisons, vos clients soient tentés de déménager avant le temps. Voici cinq des raisons les plus fréquentes, avec, en prime, des conseils pour les éviter.

1. LE COÛT DU LOYER EST TROP CHER

L’une des raisons majeures pour lesquelles un locataire pourrait être tenté de quitter est le coût du loyer qui est devenu trop cher par rapport à son revenu. En effet, si vous imposez des hausses de loyer consécutives, d’année en année, à vos locataires, il se peut que certains d’entre eux n’aient pas les moyens de suivre ces hausses et que pour cette raison, veuillent quitter votre immeuble. Vous pouvez contourner ce problème en proposant une réduction de loyer (un simple 50 $ peut faire toute la différence) à vos locataires ou encore en leur offrant une relocalisation dans une unité de logement moins chère.  

2. UN ESPACE TROP PETIT OU TROP GRAND

Une personne ou une famille peut être tentée de chercher un logement ailleurs, car elle a besoin de plus d’espace ou encore, à l’inverse, de moins d’espace, pour combler ses besoins. La naissance d’un enfant ou encore un divorce ou une séparation ne sont que quelques exemples de raisons qui peuvent inciter vos clients à vouloir déménager pour accommoder leurs nouveaux besoins. Dans ce cas, une alternative intéressante, pour faire diminuer votre taux d’inoccupation, est de leur proposer une relocalisation dans une autre unité plus petite ou plus spacieuse, en fonction de vos disponibilités. 

3. UN CHANGEMENT DE LIEU DE TRAVAIL

Si l’un de vos locataires est relocalisé en raison de son travail, il n’y a pas grand-chose que vous puissiez faire pour le retenir. Vous devrez donc chercher un nouveau locataire pour combler votre unité vacante. 

Si toutefois son nouveau lieu de travail est situé dans la même ville que votre immeuble et votre client obtient un poste mieux rémunéré, vous pouvez toujours essayer de le retenir en lui proposant des améliorations à son logement. Si, au contraire, l’occupant quitte, car il obtient un poste moins bien rémunéré, vous pouvez essayer de le retenir en lui offrant une baisse de loyer ou encore une relocalisation dans un appartement moins dispendieux. 

4. DES PROBLÈMES D’ENTRETIEN DES LIEUX

Si votre édifice présente certains problèmes d’entretien ou de salubrité, par exemple des infestations d’insectes, des odeurs désagréables ou encore un toit qui coule, vos locataires pourraient être tentés, avec raison, de quitter les lieux plus tôt que prévu. Pour éviter ce genre de problème, il est conseillé de procéder à un entretien rigoureux de votre immeuble et de réagir rapidement, lorsqu’un problème survient. Par exemple, si un locataire se plaint d’un problème d’insectes ou de plomberie, n’attendez pas des jours avant de le régler. 

5. DES PROBLÈMES DE COMPATIBILITÉ AVEC LES VOISINS

Une mésentente ou une incompatibilité avec les voisins est une autre raison qui pourrait forcer un locataire à vouloir quitter votre immeuble. Que ce soit des problèmes de bruit, de sécurité ou encore de stationnement, les raisons de discorde entre voisins peuvent être nombreuses!

Pour éviter ces chicanes, portez attention à la qualité des locataires que vous choisissez à la base et instaurez des règlements dans votre immeuble – par exemple, pas de musique forte après 23 h. N’hésitez pas à menacer d’éviction les locataires qui ne se plieront pas à ces exigences.

Partager cet article